La révelation du champion

Bienvenues sur notre blog! Notre premier article à vie. Ouh la la!
Pour casser la glace, il nous semblait opportun de vous présenter les fondements sur lesquels s’assoient notre projet:
Once Again est une marque unisexe montréalaise. Elle est vision du futur; écologique, fraîche et socialement responsable. Elle est née de la volonté de prendre part à l’activité humaine de façon responsable.

Le 2 septembre dernier se tenait la 5ième édition du Trudathlon. Le Trudathlon? Oui. C’est une compétition sportive au sein de la famille Trudel. Lorsqu’on fait un triathlon chez les Trudel, ça donne un Trudathlon. Voilà. Pas banale du tout la contraction. Je dirais même que c’est un jeu d’esprit judicieux.

Cette année, j’y participais pour la première fois et c’est ce qui m’inspire cet article. Vous vous dites surement: pourquoi a-t-il attendu aussi longtemps pour y participer? Le Trudathlon, ça semble génial!.
La réponse est simple: J’ai longtemps entretenu un mauvais rapport à la compétition. Dans la dernière année, un changement s’est produit. Ce qui m’amène au sujet principal de cet article. Je pars un peu du champ gauche mais vous verrez, le parallèle est évident. J’en arrive aux faits.

Cela fait plus d’un an que nous préparons le lancement officiel de notre marque de vêtement. Le projet OA se cristallise par le lancement de la collection/capsule Terre Des Hommes ainsi que par la mise en ligne de notre e-commerce. Les derniers mois ont été particulièrement demandant: L’apprentissage constant, les différentes démarches administratives, la gestion de production, la planification marketing, etc. Tout cela, c’est beaucoup d’efforts et d’énergie investis en projection d’un objectif fixe, un jalon déterminant. Le Moment de tous les Moments. Le « Ça passe ou ça casse ». Et voilà qu’on se perd en tergiversations, qu’on refait le monde 10 fois, et on se dit qu’on a pas le droit à l’erreur, qu’il faut subjuguer la planète entière! LOL. That’s bullshit.

Pendant la dernière étape, alors que je courais à pas de tortue, est monté en moi un grand sentiment de bien être et de de liberté. C’est un des effets scientifiquement reconnu de l’activité physique: La sécretion d’endorphine. À ce moment précis, j’ai commencé à me sentir léger et tout est devenu clair. Ce n’est pas l’idée de gagner qui m’animait mais la grande joie de participer… de faire partie d’un ensemble. Nous étions tous dans la courses. 3 générations d’une même grande famille, qui ont trouvé un prétexte ludique et sain à la rencontre annuelle estivale.

Comme je vous annonçait en début de texte, Once Again est né d’une volonté de participer de façon responsable à l’activité humaine. Autour de cet idéal s’articule différents principes et valeurs. Malgré la passion que nous avons pour le style et le vêtement, la confection et la vente de produits ne sont qu’un prétexte pour réaliser notre idéal. Résumons le ainsi: Once Again est un contexte plus que favorable pour réaliser cette vision.
Nous sommes touchés et reconnaissants d’observé que nous ne sommes pas seuls dans cette course. À la veille de ce lancement officiel, nous constatons plus que jamais, que nous faisons partie d’un mouvement social positif qui prend de l’ampleur de jour en jour. Be smart. Be committed.


pourquoi le denim
pourquoi le denim